Cabinet d’avocats

Karim EL OUAHI

Avocat expérimenté de plus de 12 ans
en droit de la circulation routière.

Coordonnées

Téléphone

+32 (0)2 426 22 02

FAX

+32 (0)2 420 30 00

Adresse email

k.el.ouahi@avocat.be

Disponible, déterminé et gratuit *
Maître EL OUAHI Karim
avocat au Barreau de Bruxelles
pour répondre à vos questions à partir de 08h00 jusqu’à 18h du Lundi au Vendredi et même les week-ends en cas d'urgence.

* Avocat gratuit dans le carde
d'une assurance-auto de protection juridique
ou d'un dossier aide juridique gratuit pro deo


Pour info:

La majorité de conducteurs ayant souscrit une police d'assurance-auto obligatoire, dispose sans le savoir, également d'une police d'assurance-auto de protection juridique.

les conducteurs n'ayant pas les moyens financiers pour payer leur avocat, et sans une police d'assurance-auto de protection juridique, peuvent bénéficier d'un dossier PRO DEO et par conséquent d'un avocat gratuit.

Infraction alcool au volant : l’alcoolémie contraventionnelle

Dans le cadre d’une infraction d’alcool au volant , le Code de la route opère une distinction claire entre l’alcoolémie dite contraventionnelle et l’alcoolémie dite délictuelle.

Permis de conduire et taux d’alcoolémie contraventionnelle : une question de taux

Un individu est ivre dès qu’il éprouve des difficultés à contrôler ses actes et ses mouvements. Pour déterminer si une personne conduit en état d’ivresse ou non, les agents le soumettent à des séries de questions afin de détecter d’éventuelles incohérences et à des exercices qui consistent à tester son équilibre.


Différent de l’état d’ivresse, l’intoxication alcoolique est prononcée dès que les autorités décèlent une concentration de 0,22 mg/l lors d'une analyse de l’haleine ou une concentration de 0,5 gr/l dans le sang du conducteur.


En-dessous de ces seuils, vous avez le droit de prendre le volant. Dans le cas contraire, vous vous exposez à des sanctions.


À noter que certaines personnes peuvent présenter des signes d’ivresse sans subir une intoxication, tandis que d’autres ont une concentration élevée d’alcool dans le sang sans être ivre.

Amende, alcool : quelles sont les sanctions en cas de taux d’alcool contraventionnel ?

La conduite en état d’ivresse est un délit puisqu’elle représente un danger pour le conducteur, les passagers et les autres usagers de la route. En Belgique, les sanctions appliquées sur un automobiliste ivre ou qui subit une intoxication alcoolique varient en fonction de la gravité de la situation.

Les amendes pour alcool au volant

Les sanctions appliquées par les autorités dépendent de la quantité d’alcool dans le sang. Si elle est de 0,5 à 0,8 ‰, l’automobiliste devra payer 137,50 € (perception immédiate) et arrêter de conduire pendant 3 heures au minimum. Il peut également subir une déchéance du droit de conduire et si l’affaire est renvoyée devant le Tribunal, il peut payer une amende allant de 137,50 € à 2 750 €.


Si la quantité est entre 0,5 et 1,2 ‰, le montant de l’amende est de 400 € et le conducteur peut subir un retrait de permis de conduire si son état représente un danger pour la sécurité routière.


Si elle est de 1,2 à 1,5 ‰, le montant de la contravention peut atteindre 550 € et les risques de retrait de permis sont nettement plus élevés.


À partir d’une alcoolémie de 1,5 ‰, le conducteur doit obligatoirement comparaître devant le Tribunal. Si la concentration d’alcool dans son sang est supérieure à 1,6 ‰, son permis de conduire est retiré pendant au moins 15 jours et il peut subir une déchéance du droit de conduire pendant 1 mois à 5 ans. Dans certains cas, la déchéance est définitive.


Maître El Ouahi Karim

Plus de 12 ans de pratique juridique et judiciaire

Maître El Ouahi Karim est Avocat au barreau de Bruxelles depuis 2008. Plus de 12 ans de pratique juridique et judiciaire lui donnent une grande expérience. Il pratique la droit pénal, en contentieux de la circulation routière et du permis de conduire. Il vous assiste et vous représente pour mettre également son expérience pour :


  • Récupérer votre permis de conduire invalidé
  • Contester un Arrêté Préfectoral de suspension de votre permis de conduire
  • Contester tout type d’avis de contravention
  • Assurer votre défense pénale devant la Juridiction de proximité, le Tribunal de police ou le Tribunal correctionnel
  • Assurer votre défense aux audiences de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), composition pénale et opposition à ordonnance pénale